blog Page 3 / 5

La peinture de Duchamp à Beaubourg

Sacré Marcel La fin du parcours de l’exposition Marcel Duchamp au centre Pompidou présente ce qui est considéré comme son oeuvre ultime et majeure, supposée singulariser et aboutir…

Paul Durand-Ruel et la naissance du marché de l’art moderne

Par bateaux entiers, le pillage artistique légal de la France fut organisé entre le 19ème et le 20ème siècles dans l’indifférence presque complète de la majorité des français…

Emile Bernard à l’Orangerie

Etre doué ne suffit pas. D’un tableau à l’autre, les débuts d’Emile Bernard sont éblouissants. Chaque toile condense une recherche et faufile sa trame comme autant de possibilités…

De Staël au Havre

Petites toiles comme des bijoux atmosphériques où toute la gamme des gris, des blancs et des bleus s’affrontent, carénés par un sol mouvant de vert, d’ocre, d’une tache…

Jules de Balincourt à la galerie Ropac

C’est frais. Ce n’est pas rutilant. C’est plutôt doux, étrange, décalé. C’est acidulé comme le pop-art, mais avec une saveur de fruit mûr automnal. Pourtant, on se croirait toujours…

Miklos Bokor au musée d’art moderne de la ville de Paris

Juif hongrois rescapé des camps de concentration et installé en France depuis la fin des années 50, Miklos Bokor est un peintre difficile et rebutant. Et c’est bien…

Si Carpeaux m’était compté……au musée d’Orsay

  Monsieur Carpeaux, si l’on en croit les témoignages de l’époque, n’était pas un être très sympathique. Un caractère de cochon manifeste, doublé d’une énergie créatrice démesurée, un…

Les impressionnistes en privé

A la simple évocation du terme « impressionniste », les grimaces se font jour. Monet, Renoir, Sisley, Pissarro, etc….voguent en fête au musée Marmottan. Pourquoi et comment un tel mouvement…

Gustave Doré à Orsay

Dans l’antre de l’imaginaire Quel siècle incroyable que le 19ème qui a engendré tant de génies créateurs à la production phénoménale dans les domaines de l’art et de…

Poliakoff au musée d’art moderne de la ville de Paris

Encore un oublié inoubliable. La cause était entendue. L’abstraction française des années 50 ne valait rien. L’expressionnisme abstrait américain et le pop-art à sa suite avaient remporté une…